Accueil / Equipe nationale / Championnat d'Afrique des nations / La Tunisie cherche un ticket pour l’Allemagne.
angola2016

La Tunisie cherche un ticket pour l’Allemagne.

Dès demain, la capitale de l’Angola, Luanda, va accueillir la vingt-deuxième coupe d’Afrique des nations. Si le pays hôte fait office de favori, la lutte va être acharnée derrière pour tenter de décrocher l’un des trois tickets pour le prochain mondial allemand, prévu en décembre 2017. La République Démocratique du Congo devra confirmer, la Tunisie, tenante du titre, devra apprendre à jouer sans Mouna Chebbah et le Sénégal ou l’Algérie voudront également se mêler à la lutte. Tour d’horizon.

Groupe A : République Démocratique du Congo, Angola, Cameroun, Sénégal, Côte d’Ivoire

Il y a deux ans, en Algérie, l’Angola était tombée de haut. Nation la plus titrée d’Afrique avec onze CAN à son actif et vainqueur des huit dernières éditions de la compétition, les joueuses de Luanda s’étaient fait sortir par la Tunisie au terme d’un match fou (31-30, ap.) en demi-finale de la compétition. Un an plus tard et malgré une qualification au mondial danois, l’Angola n’avait pas réussi à tirer son épingle du jeu… avant de revenir en force à Rio ! En effet, au Brésil, Isabel Guialo et les siennes ont d’abord battu la Roumanie (23-19) avant, deux jours plus tard, de remettre ça face au Monténégro (27-25). Seulement huit jours après le début des Jeux, ces deux sélections étaient éliminées et l’Angola prolongeait son aventure brésilienne qu’elle achèvera avec les honneurs face à la Russie (27-31) en quart de finale. Devant son public, l’Angola espère donc terminer en fanfare son année 2016, d’autant plus que Louisa Kiala, légende du handball angolais et porte-drapeau de son pays lors de la cérémonie d’ouverture des JO 2016, a d’ores et déjà annoncé qu’elle mettrait un terme à sa carrière à l’issue de cette vingt-deuxième CAN.

congoVice-championne de la dernière coupe d’Afrique des Nations, la République Démocratique du Congo espère, de son côté, confirmer son envol. Mais, malgré une dernière place décevante lors du championnat du monde danois, Christiane Mwasesa et consorts vont être attendues au tournant à Luanda. « On a eu deux stages à Paris en mai et en octobre mais on s’est retrouvé pour la première fois l’équipe au complet cette semaine à Kinshasa, explique Simone Thiero, qui ne pourra pas disputer la CAN en raison d’une blessure à la main mais qui suivra sa sélection depuis les tribunes. On a fait deux matchs amicaux contre les masculins du Kin Sport. Le premier a été compliqué avec une défaite de dix buts mais on s’est bien repris sur le second avec une victoire de quatre buts. On espère terminer sur le podium pour se qualifier à nouveau pour le mondial mais on est tombé dans une poule très compliquée. Il y a l’Angola, évidemment, le Cameroun qui monte en puissance, et on va jouer en premier lieu contre le Sénégal d’entrée de jeu avec des joueuses qui se connaissent très bien… La compétition va être vraiment relevée. »

senegalLe Sénégal, justement, espère beaucoup de cette coupe d’Afrique des nations. Dès sa prise de poste en début d’année, Frédéric Bougeant, l’entraîneur des Lionnes, avait posé le décor : le but étant de se qualifier pour le mondial 2017. « Dans notre groupe, l’Angola et la RDC sont deux des favoris pour le titre final, analyse-t-il. Le Cameroun est une équipe difficile à négocier et la Côte d’Ivoire, même si sa sélection est dans le creux de la vague, peut également surprendre. Donc rien ne va être simple. Pour autant, notre but est de terminer sur le podium. C’est un vrai défi, c’est sûr, mais j’aime ça. Si on arrive à se qualifier pour le mondial, cela serait historique pour le Sénégal. En tout cas, je ne vais pas à Luanda pour faire du tourisme. » Bénéficiant de bonnes conditions de préparation depuis mars, le Sénégal a eu des résultats séduisants lors de ces derniers matchs amicaux : victoire contre l’équipe de France junior (23-19) puis contre la Stella (22-19) notamment. A voir comment cette sélection reboostée arrivera à gérer l’enjeu de cette CAN 2016.

camerounSeptième de la dernière CAN, le Cameroun avait bien rebondi, l’année passée lors des Jeux Africains. Défaites lors de la finale face à l’Angola (29-33 ap.), les Camerounaises arriveront donc avec une certaine ambition pour cette CAN version 2016. En préparation à Sao Paulo, au Brésil, fin novembre, la formation de Jean-Marie Zambo a pu disputer plusieurs matchs amicaux sur place. Dans un groupe très relevé, le Cameroun espère jouer les troubles-fêtes.

Enfin, la Côte d’Ivoire est la cinquième nation à composer ce groupe. En préparation à Cocody, au pays, la sélection entraînée par Philippe Koné mêle joueuses locales aux expatriées. Difficile de savoir le niveau de la formation ivoirienne qui n’a plus disputé de championnat du monde depuis 2011 mais une chose est sûre, l’ossature du groupe se connaît bien puisque onze joueuses reparties en trois clubs ivoiriens composent la sélection. Jennifer Issifou, tête bien connue des parquets de LFH et jouant actuellement à Nellingen, fera partie de l’aventure.

Groupe B : Tunisie, Algérie, Congo, Guinée

Avec le forfait de l’Égypte, les quatre équipes du groupe B se retrouveront en quart de finale… Reste à savoir dans quel ordre. La Tunisie, favorite du groupe, devra faire sans sa maîtresse à jouer, Mouna Chebbah blessée avec Chambray, mais aussi sans Elhem Ghrissi (choix personnel), Chaima Jouini (problèmes avec son club actuel) et Marwa Dhaouadi (études). Autant dire que la tâche s’annonce hardi pour la troupe de Mohamed Ali Seghaier. Tenantes du titre, les Tunisiennes avaient déçues au Danemark avec trois lourdes défaites concédées face au Japon (21-31), au Monténégro (26-37) et la Serbie (21-43). « Sur les dix-sept joueuses qui s’envolent pour l’Angola, seules deux ont connu l’épopée de 2014, note Inès Khouildi, capitaine de la Tunisie. Cependant, même si notre équipe est jeune, elle a du talent ! Il va falloir gérer intelligemment nos rencontres pour atteindre notre premier objectif : la troisième place. Mais la tâche s’annonce très difficile. »

Malgré ces difficultés, la Tunisie devrait tout de même pouvoir se défaire des autres formations de son groupe. L’Algérie, tout d’abord, a terminé sa préparation par une énorme claque face au Sénégal (9-23). Depuis 2014, la sélection algérienne n’a pas vraiment vogué sur un long fleuve tranquille. Entre changements de staff et querelles internes, l’Algérie n’a pas été mise dans les conditions optimales pour participer à cette vingt-deuxième CAN. Aux commandes de l’équipe aujourd’hui, Semir Zuzo se lance donc dans un vrai challenge : celui de ramener l’Algérie dans les hautes sphères du handball africain.

guineeLa Guinée, de son côté, continue sa progression et disputera sa deuxième CAN de son histoire. Entraînée par le technicien français Kévin Decaux, la sélection guinéenne a pu continuer à travailler dans une relative stabilité depuis la dernière CAN. En préparation à Conakry puis en Île-de-France, la Guinée a battu Villemomble (33-21) lors de son unique match de préparation.

Enfin, le Congo, évoluera avec une formation bien rodée puisque seules deux joueuses disputeront la CAN pour la première fois de leur carrière. Difficile de savoir le niveau réel de la sélection emmenée par Xavier François Malonga mais les Congolaises ont tout intérêt à montrer un beau visage puisque c’est leur pays qui organisera la prochaine CAN féminine. Anecdote intéressant, le trophée de cette vingt-deuxième édition de la CAN a été offert par le président congolais, Son Excellence Monsieur Denis Sassou Nguesso, et portera le nom de Edith-Lucie Bongo Ondimba, fille du président congolais actuel et épouse du fils d’Omar Bongo, président gabonais, décédée en 2009.

Le programme :

Le 28 novembre
11h00 : Tunisie – Guinée
13h00 : RDC – Sénégal
17h00 : Cérémonie d’ouverture
18h30 : Angola – Côte d’Ivoire

Le 29 novembre
15h00 : Algérie – Congo
17h00 : Côte d’Ivoire – Cameroun
19h00 : Sénégal – Angola

Le 30 novembre
15h00 : Côte d’Ivoire – RDC
17h00 : Congo – Tunisie
19h00 : Cameroun – Angola

Le 1er décembre
15h00 : Guinée – Algérie
17h00 : RDC – Cameroun
19h00 : Sénégal – Côte d’Ivoire

Le 2 décembre
13h00 : Congo – Guinée
15h00 : Cameroun – Sénégal
17h00 : Tunisie – Algérie
19h00 : Angola – RDC

Quarts de finale le 4 décembre, Demi-finales le 5 décembre, Finale le 7 décembre 2016

Source: Handnews

Voir aussi

Affiche-33e-CACVC-2017-310x165

championnat arabe Oujda 2017 J4: CSSakiet Ezzite se qualifie en demi-finale

Le club tunisien de Sakiet Ezzite s’est qualifié pour les demi-finales de la 33e édition …